Le 9 septembre 2019, le photographe suisse, naturalisé américain, Robert Franck est décédé à Inverness (Canada), à l’âge de 94 ans.

Robert Franck, l’auteur des Américains

Robert Franck a révolutionné la photographie d’après-guerre avec un ouvrage de référence Les Américains.

Né à Zurich (Suisse) le 9 novembre 1924, Robert Franck grandit dans un milieu aisé. Il découvre la photographie à 12 ans et entre en 1941 en apprentissage chez Hermann Segesser. Après la seconde guerre mondiale, il émigre à New-York et travaille dans les studios du magazine Harper’s Bazaar.

C’est en 1955 que Robert Franck commence, avec sa famille, un voyage décisif. Grâce à une bourse de la fondation Guggenheim, il photographie la société américaine pendant 2 ans.

L’important c’est de voir ce qui est invisible pour les autres

Robert Franck

De ce voyage, il publie un livre de 83 photographies, un monument de la photographie moderne : Les Américains.

Après la publication des Américains, Robert Franck raccroche son Leica pendant quelques années pour se consacrer au cinéma.

Il revient à la photographie en 1972.

Depuis 1972, dans les temps morts que me laissent mes films ou mes projets de film, je photographie. En noir ou en couleurs. Quelquefois j’assemble plusieurs images en une seule. Je dis mes espoirs, mon peu d’espoir, mes joies. Quand je peux, j’y mets un peu d’humour. Je détruis ce qu’il y a de descriptif dans les photos pour montrer comment je vais, moi. Quand les négatifs ne sont pas encore fixés, je gratte des mots : soupe, force, confiance aveugle… J’essaie d’être honnête.

Robert Franck

Il s’est éteint à l’âge de 94 ans, à Inverness (sur l’île de Cap-Breton, où il vit depuis 1971).

L’œuvre de Robert Franck en détail

Livres

Share it