Les comportements qui sauvent et la photographie, vous me direz : quel lien ? A priori, aucun, nous sommes d’accord, mais !

En mai 2016 le Premier ministre Manuel Valls a décidé d’attribuer le label Grande Cause Nationale pour l’année 2016 au collectif d’associations « Adoptons les comportements qui sauvent » constitué autour de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSP), la Croix-Rouge française (CRF) et la Fédération Nationale de Protection Civile (FNPC).

Le 14 septembre, à l’occasion du lancement de la campagne de communication « Adoptons les comportements qui sauvent » nous étions présent pour prendre quelques photos. L’occasion de vous montrer l’envers du décor des conférences de presse ou lancement de campagne.

Les photos que vous verrez

Les photos qui « sortent » de ce genre d’événement relatent du sujet en lui même et des personnalités qui y assiste ou l’anime. Donc pour le lancement de la campagne sur les comportements qui sauvent, des images de geste de premiers secours (arrêt d’hémorragie, massage cardiaque) ou des séances de sensibilisation (que faire dans le cas d’un feu à la maison) vont être utilisées.

Évidemment le passage du ministre de l’intérieur, M. Bernard Cazeneuve, de la secrétaire d’état auprès du premier ministre chargée de l’aide aux victimes, Mme Juliette Méadel ou du footballeur, David Ginola font aussi le bonheur des journalistes photos et vidéos.

Mais comment se passent les prises de vue ?

Les photos que vous ne verrez pas

A n’en pas douter, il y a du monde pendant ces événements et il faut trouver sa place, sans gêner les consœurs et les confrères. Ça ressemble à un défilé de mode, sauf qu’il faut se déplacer et anticiper les mouvements des uns et des autres pour obtenir les photos qui vont mettre en valeur le travail des uns et des autres. C’est en tournant un peu son objectif que l’on se rend compte du monde qui travaille et qui coopère.

On entend souvent « Je passe devant toi » ou « ca ne t’embête pas si je cale mon objectif dans ton épaule » et tout ce petit monde travaille en bonne intelligence mais sans se faire de cadeau pour autant.

Apprendre à sauver une vie

Toutes ces considérations photographiques ne doivent pas vous faire perdre de vue que vous devez savoir sauver une vie ! Oui, vous devez savoir le faire. Parce que, si un jour, j’ai un accident je serai ravi de vous avoir en face de moi, capable de mettre en route la chaine des secours.

En savoir plus sur la grande cause 2016

Pour vous former aux premiers secours
Secourisme
Share it
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
Share On Pinterest
Contact us