On parle rarement de politique ici, et cet article ne fait pas exception. Nous allons juste nous arrêter sur l’image de la politique.

Voici la une de Libé en date du 22/11/2016, un grossier mélange entre le portrait de François Fillon et la crinière de Margaret Thatcher. Je n’ai rien, ni pour, ni contre, ces deux personnages, ni même pour ou contre Libération. Mais tout de même, dans un contexte socio-politique de désintérêt pour la vie politique, est-ce vraiment citoyen de la part d’un grand quotidien d’utiliser un montage aussi grossier ?

Photoshop à la rescousse de Libé

Ce n’est certainement pas avec Photoshop CC2017 que travaille les infographistes de Libé, ni même avec des codes graphistes des années 2010, on se croirait revenu dans les années 1990 aux heures de gloire du photomorphisme. Mais au delà de la technique employée, c’est l’impact d’une telle technique qui est critiquable. Dénoncer le programme de François Fillon ne me choque pas, le rapprocher de celui de la dame de fer, non plus, mais le faire de cette manière: non ! Comment impliquer les électeurs français dans la vie politique quand les acteurs nationaux utilisent des procédés grotesques ?

En savoir plus sur Libé, Fillon et Margaret Thatcher

Libé
François Fillon
Margareth Thatcher
Share it