En pratiqueFR

Attacher un (des) trépied à un sac à dos

Le trépied est un accessoire indispensable en photographie de paysage ou de portrait, mais également en reportage, pour réaliser des portraits posés par exemple. Mais qui dit reportage dit mobilité et agilité. D’où cette préoccupation : comment attacher un (ou plusieurs) trépied à un sac à dos ?

Du haut de mes 10 ans sur le terrain, il existe, à mon sens, trois méthodes pour attacher et transporter un ou plusieurs trépieds, mais une seule, la méthode 3, résout tous les problèmes.

Méthode 1 : les sangles

La plupart des sacs photo sont munis de sangles qui permettent d’attacher tout un tas de trucs comme des sacs de couchage, des tapis de sol, des bâtons de marche, etc… et donc un trépied, sur le dos du sac ou en position latérale. Le problème du trépied est qu’il réunit globalement tous les inconvénients des trucs à accrocher : il n’y a pas vraiment de point d’accroche, il n’est pas mou et il est tout en longueur. Même bien sanglé, un trépied est irrésistiblement attiré vers le bas (vous savez, la gravité, 1/2 mg² etc..) et comme il glisse, il a également tendance à se balader au même rythme que le porteur. Donc ça fonctionne, le trépied ne tombe pas, mais ce n’est pas très confortable et rarement pratique. Si vous devez ajouter des sangles à celles déjà existantes sur votre sac, je vous conseille fortement de prendre des sangles autobloquantes en métal plutôt que des sangles à boucle en plastique.

Certains modèles de sac à dos pallient partiellement ces problèmes avec un rangement spécial pour glisser un ou deux pieds du trépied et éviter le balancement. C’est le cas du modèle Lowepro Fastpack BP 250 AW III, mais le rangement ne permet pas de fixer un grand trépied. En effet la poche permettant de ranger les pieds force le bas du trépied à être un peu plus haut que le bas du sac, ce qui fait remonter le centre de gravité du sac et induit un déséquilibre.

Bref les sangles, ça dépanne mais ce n’est pas magique.

Méthode 2 : le trépied de voyage

Pour éviter de porter votre trépied sanglé à votre sac à dos ou à votre besace comme un Domke F2, vous pouvez opter pour un trépied ultra compact, souvent appelé trépied de voyage. Outre leur taille réduite, parfois à peine plus grand qu’une bouteille d’eau minérale 1,5 L, ces trépieds sont aussi très légers. Il peuvent se glisser à l’intérieur d’un sac à dos. Pendant de nombreuses années j’ai utilisé un trépied Nanomax 200 de la maque allemande Cullmann et je n’ai jamais regretté mon choix. Les deux seuls bémols de ces trépieds sont inerrants à leur petite taille. Premièrement, ils acceptent des charges relativement faibles, mais tout dépend de votre matériel. Deuxièmement, ils ne permettent pas d’élever l’appareil au delà d’1m30 / 1m50 sans faire l’impasse sur la stabilité, en particulier pour les poses longues.

Méthode 3 : les « poches » MOLLE (MOLLE pouch)

Il ne s’agit de pas de poches molles, mais bien de poches MOLLE. Le système d’attache MOLLE est un standard, issu du monde militaire et en particulier de l’OTAN, pour accrocher des éléments ensemble. MOLLE est l’acronyme anglais pour Modular Lightweight Load-carrying Equipment (équipement modulaire porteur de charges légères). Nous l’avons vu dans la méthode 1, le principal problème lorsqu’on attache un trépied à un sac à dos avec des sangles, soit intégrées, soit externes, est que la gravité a une fâcheuse tendance à faire tomber ou glisser le trépied vers le bas et à déséquilibrer le portage. Les poches MOLLE ou pochettes MOLLE, permettent de caler les pieds du trépied et donc d’éviter les mouvements de balancier et de glissement pendant le portage. Il existe des dizaines de modèles de poches MOLLE sur la toile. Je vous conseille des poches simples suffisamment grandes pour accueillir, 2 voire les 3 pieds de votre trépied. J’utilise un modèle basique de la marque Tinksky.

Il est très simple, deux compartiments, l’un circulaire qui convient parfaitement à mes trépieds Manfrotto et l’autre en façade pour mettre du petit outillage comme un tournevis ou une pince multifonction. Il y a également deux rangements latéraux dont je ne me sert jamais.

En fonction de votre sac vous pouvez accrocher une pochette sur l’avant du sac pour fixer un trépied en position centrale :

ou une de chaque côté pour porter deux trépieds en position latérale :

Port de deux trépieds en position latérale

Les pochettes sont alors plus basses que le bas du sac. Cela permet d’équilibrer au mieux les masses et donc de préserver le confort de portage et la stabilité.

Et vous, comment portez-vous vos trépieds ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers posts
A propos

Nicolas Beaumont un photoreporter, réalisateur et rédacteur spécialisé dans la photographie sociale et humanitaire. La Croix-Rouge française, Emmaüs, Handicap International, Secours Mag, Dimatex et Actusoins comptent parmi nos clients. Nous réalisons films, photographies et articles à travers le monde sur des sujets d’actualité : migration, guerre, déplacé, catastrophe naturelle, inondation etc…

Suivez-nous
Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound