En pratique

Balance des blancs

La balance des blancs est l’un des réglages des appareils photo numérique, influençant directement sur le rendu des couleurs (sauf en RAW, mais nous y reviendront). Dans 90% des cas, le réglage automatique fonctionnement bien, mais quand ça ne fonctionne pas il faut agir et c’est assez simple.

Alors autant ne pas s’en priver ! On ne peut pas parler de la balance des blancs sans parler de la température de la lumière. Mais si vous voulez sauter le paragraphe suivant, vous pouvez.

Température de couleur

Je vais, ici et volontairement, faire un exposé succinct et opérationnel de la température de couleur. Si vous voulez avoir une approche plus complète de la température de couleur, je vous conseille la lecture de l‘article de Wikipedia sur le sujet.

La température de couleur (TC) caractérise une source de lumière. Il ne s’agit pas de la température effective de la source (par exemple du soleil ou d’un flash) mais de la température d’un corps noir idéal émettant de la lumière uniquement par l’effet de la chaleur. Elle s’exprime en degrés kelvin, noté K.

Pour mémoire : 1 degrés K = 1 degrés Celsius et la formule de conversion est x°K – 273,15 = y°C.

Ainsi, comme le montre l’image ci-dessous, un corps noir chauffé à environ 6500 K produit une lumière blanche. Si la température est inférieure la lumière rougit, dans le cas contraire elle bleuit.

Couleur du rayonnement d’un corps noir entre 800 et 12 200 K, pour un observateur en lumière du jour D65.
  • Le soleil, à son zénith, produit une lumière d’une température d’environ 5800 K, donc légèrement jaune.
  • Une bougie produit une lumière d’une température d’environ 1850 K, donc rouge / orange.
  • Un arc électrique produit une lumière d’une température d’environ 9000 K, donc bleutée.

Le diagramme ci-dessous représente différentes températures de couleur pour des sources lumineuses naturelles et artificielles usuelles :

Balance des blancs

La balance des blancs est un réglage permettant de compenser la température de couleur de la source principale d’éclairage. Votre cerveau procède automatiquement à la compensation en se basant sur différents repères et connaissances. Ainsi lorsqu’une pièce est éclairée par un feu de bois ou par des bougies, vous n’en déduisez pas que les murs sont jaune ou orange, votre cerveau sait que les murs sont blancs. Il compense automatiquement sa balance des blancs.

Dans un appareil photo, le réglage de la balance des blancs se fait dans le menu « Balance des blancs » ou « WB » ou « White balance »

Par défaut le réglage est AWB (Auto White Balance). L’appareil rectifie automatiquement la balance des blancs.

Toutefois il peut arriver que cette correction ne soit pas bonne, le résultat sur l’écran de visualisation est sans appel, les photos sont bleutées, orangées voir carrément rougeâtres.

Dans ces différents cas, il faut reprendre la photo (sauf en RAW) en changeant le réglage de la balance des blancs. Il existe, en général, deux mode de réglage.

Modes automatiques

Les modes automatiques, représentés par des pictogrammes assez évidents :

Lumière du jour5200 K
Nuageux6000 K
Ombragé7000 K
Lumière incandescente3200 K
Lumière fluorescente4000 K
Flash6000 K

Ces modes permettent de choisir rapidement la situation qui se rapproche le plus du contexte de la prise de vue.

Modes manuels

Les modes manuels permettent soit de choisir soi-même la température de couleur, par exemple quand un régisseur lumière sur un défilé de mode vous donne la température de ses spots, ou d’utiliser une charte de gris pour déterminer la température de couleur.

Température de couleur2000 – 10000 K
Charte de gris2800 – 10000 K

Réglages pas à pas

A présent, voyons comment et quand opérer pour régler la balance des blancs. Deux cas de figures se présentent :

  • Soit vous shootez en RAW
  • Soit vous shootez en JPG (ou autres formats d’images)

En RAW

Si vous shootez en RAW, vous n’avez pas besoin de vous préoccuper de la balance des blancs à la prise de vue. Lorsque vous traiterez vos images avec votre logiciel préféré (Photoshop, Affinity, Lightroom, etc…) vous pourrez déterminer la température de couleur et la correction de teinte.

En JPG

Si vous shootez dans un format image type JPG, vous devez contrôler votre image après la prise de vue. Si elle est trop bleu ou trop orange, vous devez changer la balance manuellement pour obtenir la bonne teinte et reprendre la photo.

Suivez-nous sur Facebook
Facebook Pagelike Widget
Livres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound
Show / Afficher
Hide / Cacher