En pratique

Photoshop CC2021 : remplacement du ciel

Annoncé à la fin de l’été 2020, la fonctionnalité de remplacement du ciel est disponible dans la version CC2021 de Photoshop. Un peu circonspect quant à son efficacité, je l’ai testé avec une image de reportage, une vraie image. Le résultat est assez bluffant.

Pourtant quand j’ai découvert la vidéo ci-dessous en septembre dernier, je me suis dit « Ok, c’est bien joli en vidéo mais comment va se comporter cette fonctionnalité avec des images réelles ? »

Vidéo de présentation d’Abobe

Alors, j’ai pris dans ma bibliothèque d’images une photo de reportage sur lequel je travaille actuellement. Il s’agit d’un reportage sur le métier des remorqueurs/dépanneurs réalisé sous les cieux blancs de l’automne français.

Voici l’image initiale :

Image originale avec un ciel tristement blanc

Vous en conviendrez le ciel est tristement blanc, désespérément blanc… Pour y remédier, je suis les étapes de la vidéo précédente. J’ouvre mon image dans Photoshop, et je choisis Edit > Sky replacement.

Une fenêtre s’ouvre me permettant de choisir les réglages que je souhaite appliquer au ciel de substitution et à l’image originale. En cochant la case Preview en bas à gauche, le résultat est immédiatement visible dans l’image initiale :

Fenêtre de réglage des éléments du ciel et du premier plan

Evidemment plusieurs cieux sont disponibles et il est possible d’importer des images personnelles :

Sélection de l’image de remplissage pour le ciel

Parmi les options possibles il est possible de changer la taille du ciel, de le déplacer, d’en changer la brillance, de modifier la température du ciel et de le renverser. Ces différents réglages sont répercutés sur l’image originale afin de faire correspondre au mieux la teinte du ciel avec celle du sol. en quelques clics il est possible d’obtenir des résultats assez spectaculaires.

Enfin, le gros point positif de cette fonctionnalité c’est qu’elle crée sur l’image originale des calques permettant de tout contrôler finement dans un second temps et d’appliquer plusieurs fois l’effet si l’on a besoin de faire des tests.

Les modifications s’organisent sous la forme de groupes de calques

Evidemment tout ceci n’est pas magique, notamment dans le cas de mon image dans laquelle se trouvent beaucoup de surface réfléchissante comme les flaques d’eau ou les pare-brises sur lesquelles il faudrait s’attarder pour augmenter la cohérence de l’image finale mais dans l’ensemble cet ajout permet facilement d’améliorer des images un peu fade si la météo n’a pas été de votre côté lors de la prise de vue.

Avant / Après

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers posts
A propos

Nicolas Beaumont un photoreporter, réalisateur et rédacteur spécialisé dans la photographie sociale et humanitaire. La Croix-Rouge française, Emmaüs, Handicap International, Secours Mag, Dimatex et Actusoins comptent parmi nos clients. Nous réalisons films, photographies et articles à travers le monde sur des sujets d’actualité : migration, guerre, déplacé, catastrophe naturelle, inondation etc…

Suivez-nous
Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound